Skip to content

Dragons Catalans vs London Broncos – Les Dragons manquent de feu

Dragons Catalans vs London Broncos – Les Dragons manquent de feu

C’est l’histoire, traditionnelle, du verre à moitié plein et à moitié vide. Dans la case plus, on rangera une louable solidarité, notamment lorsque, sur la fin, les esprits s’échauffèrent entre les deux équipes, quelques mouvements offensifs de grande envergure, et une efficacité incontestable au milieu du terrain. Dans la case moins, on empilera, outre une défaite anecdotique, de légitimes soucis de cohabitation – avec ce seul match amical dans les jambes – entre nouveaux joueurs et anciens, et des ajustements défensifs à parfaire.
Mais, au moins, ce duel d’excellent niveau entre Catalans et Broncos aura eu le mérite d’offrir à Laurent Frayssinous et à son staff des bases de réflexion concernant le travail restant à effectuer d’ici le premier match de la compétition, le 3 février à Hull.
Lui-même, d’ailleurs, était partagé, à l’heure du premier bilan : “Il a suffi d’oublier quelques détails pour redevenir une équipe moyenne, banale, et encaisser cinq essais ne fait jamais plaisir, mais d’un autre côté on a senti une équipe physiquement prête, des avants performants à l’image de Ian Henderson, Rémi Casty, Jason Baitieri, Greg Mounis, une propension à casser la ligne et à inscrire des essais, une défense à la hauteur en matière de structure, les essais concédés étant intervenus au cinquième tenu”.

Brent WEBB - Crédit RMD Agency

Webb roi du terrain
Un discours auquel on ne peut que souscrire, tout en ajoutant que Julian Bousquet a fait un malheur en début de rencontre, Olivier Elima ensuite, Steve Menzies par à-coups.
Qu’également William Barthau a joué avec aisance et assurance, que Thomas Bosc ne s’est pas ressenti de l’élongation à une cuisse qui l’avait privé d’entraînement durant quelques jours, que Louis Anderson est un “tueur”.
Et que, surtout, Brent Webb n’a rien perdu de son époustouflant talent, malgré une deuxième moitié de saison 2012 dans les tribunes, à Leeds.
L’arrière de poche s’est en effet montré éblouissant dans un rôle de passeur, offrant des essais lumineux à Rémi Casty, Mathias Pala et Steve Menzies, tout en assurant une impeccable défense sur l’homme.
Ne cherchez pas ailleurs la grosse satisfaction individuelle de la soirée, laquelle aurait été plus belle encore, sans une indiscipline notoire après la pause, atteinte sur le score de 12 à 8, et qui faisait dire à Thomas Bosc : “Nous n’avons que rarement investi le camp adverse, en deuxième période, du fait des nombreuses pénalités sifflées à notre encontre”.
Pour finir, on ajoutera que Zeb Taia, à l’instar de Vincent Duport, a prouvé sa solidité dans des attitudes empreintes de sobriété, que Leon Pryce ne devra pas se contenter, à l’avenir, de quelques gestes de classe, et que Kevin Larroyer, Mickaël Simon, Damien Cardace, Mathias Pala, ont offert des assurances, en l’absence de Jamal Fakir, Eloi Pélissier, Damien Blanch et Daryl Millard, tous les quatre en bonne voie de guérison et d’ores et déjà candidats à une place sur la feuille de match, face à Hull KR.
Pour un match à remporter, cette fois.

FICHE TECHNIQUE

DRAGONS – LONDON BRONCOS 22-26

Mi-temps 12-8 Arbitre : Tim Roby. 3 000 spectateurs environ.

Dragons : 4 essais Casty (24), Elima (31), Pala (42), Menzies (62), 3 transformations W. Barthau (24, 31) et Bosc (62).

Londres : 5 essais Randall (15), Dorn (40), Robertson (53), O’Callaghan (58), Bryant (78), 3 transformations Gower (53, 58) et Kieran Dixon (78).

Cartons jaunes :

Dragons : Casty (74) et Mounis (76). Londres : Randall (74) et Wheeldon (76).

DRAGONS : Webb – Pala, Duport, Menzies, Cardace – (o) L. Pryce, (m) W. Barthau (Bosc 40) – Bousquet (Elima 18, Mounis 60, Bousquet 68), Henderson (Mounis 68), Casty (Baitieri 40, Mounis 50, Casty 68) – Taia, L. Anderson (Larroyer 47) – Baitieri (Simon 30).

LONDRES : Robertson – K. Dixon, Channing, Hurst, O’Callaghan – (o) Witt, (m) Gower – Kaufusi, Randall, Wheeldon – Rodney, Ch. Bailey – Grady.

Sont entrés : Dorn, Colbon, Howell, Bryant, Melling, Krasniqi, Lovell, Lee, McMeeken.

Source: ffr13.fr

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE