Skip to content

La dépêche du midi : Championship. Toulouse reste dans la course aux « play off »

Rugby à XIII. Le TO domine Whitehaven aux Minimes, 34 à 12.

Le sourire aux lèvres, les Toulousains regagnaient leurs vestiaires alors que la banda « Grapp’s del Negret » leur jouait Les Copains d’abord. Ils venaient de signer leur deuxième succès de la semaine après celui obtenu mardi à Batley.

La suite de l’article…

Gilles Dumas avait raison de craindre cette formation de Whitehaven, sans génie certes, mais accrocheuse. « Ils sont toujours à la limite et ils ont d’ailleurs été beaucoup pénalisés en deuxième mi-temps, commentait l’entraîneur du TO. C’est une équipe qui sait brouiller les cartes. Et dans les matchs hachés, nous ne sommes pas toujours très efficaces. Nous sommes meilleurs lorsque le jeu est fluide. »

Ses joueurs ont donc éprouvé de grosses difficultés pour s’imposer. « En première mi-temps, nous avons commis trop de fautes et nos meneurs n’ont pas pris le jeu à leur compte. Nous avons alors jeté des ballons, faisant tout et n’importe quoi. En deuxième mi-temps, nous avons un peu repris les bases de notre jeu et Whitehaven a fini par craquer. »

Dans la première période, le TO, cueilli d’entrée par l’essai en coin de Calvert bien servi par Rudd qui venait de berner la défense (une douche… froide), a dû se contenter d’une domination le plus souvent stérile, malgré la réalisation signée Rory Bromley sur un service millimétré au pied de Nathan Wynn. Et, même si les charges de Carlos Mendes Varela, véritable taureau venu du Cap Vert, auraient mérité un meilleur sort – l’ailier toulousain, touché à un mollet, sera moins saignant ensuite, mais il terminera courageusement la partie -, les locaux ont longtemps buté sur une défense heureuse de profiter des maladresses adverses.

Super Bromley

Rory BROMLEY a mis les siens sur la voie du succès – Crédit Photo DDM, Michel VIALA

Il faudra ainsi attendre le début de la seconde période et un essai de filou de Nathan Wynn (46e) pour voir le TO prendre une première fois l’avantage au score, avant que le match ne bascule définitivement avec le deuxième essai de Rory Bromley, son onzième de la saison, au terme d’une course de 70 mètres, rattrapant illico sa seule bévue (un ballon mal contrôlé devant son en-but).

Un Bromley de gala, hier soir, auteur d’un geste défensif héroïque en fin de première mi-temps : un plaquage décisif sur Jackson qui s’apprêtait à conforter l’avance de son équipe qui menait alors 8 à 4.

« Quand j’ai fait ma bêtise, je me suis dit que je devais me racheter », lâchait-il, en avouant avoir beaucoup souffert de la chaleur. « En deuxième mi-temps, nous étions plus concentrés », poursuivait l’arrière australien. « C’était un match à gagner absolument pour rester dans la course aux play off. C’est fait, même si nous n’avons pas très bien joué. »

Samedi prochain, le TO ira à Dewsbury. Mathieu Griffi, touché aux côtes, ne sera peut-être pas du voyage. Et une échographie déterminera, en début de semaine, la gravité de la blessure de Carlos Mendes Varela.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE