Skip to content

La Dépêche du Midi – 2011, une année décisive pour le TO

Rugby à XIII. Toulouse Olympique. Le verdict pour la Super League en toile de fond.

En 2011, Mathieu Griffi sera toujours à la pointe du combat au sein de l’équipe du Toulouse Olympique./ Photos DDM, Michel Viala

Carlos Zalduendo, le président du TO, tire les enseignements de la saison écoulée en Championship et évoque la candidature toulousaine à la Super League 2012.

Le Toulouse Olympique, qui a manqué de peu la qualification en play off du Championship, prépare 2011 et sa troisième participation à la compétition anglaise. 2011 sera également l’année du verdict quant à son admission en Super League. Tour d’horizon avec Carlos Zalduendo, son président.

Avec du recul, que vous inspire le parcours 2010 de votre équipe ?

Lors de la soirée de clôture, le représentant de « Sky Sports » a déclaré que Toulouse avait été dans le haut du tableau et qualifiable pour le play off jusqu’à deux journées de la fin, ajoutant que l’équipe avait rempli son contrat. Pour moi, c’est une saison positive vu le contexte, particulier. Le niveau s’est élevé du fait des « duals » dont les clubs anglais ont pu bénéficier davantage que nous. Nous n’avons pu utiliser que deux joueurs des Dragons Catalans (Barthau et Gigot) qui n’ont disputé qu’un match chacun. Et nous avons joué de malchance avec de nombreuses blessures ayant affecté des joueurs cadres tout au long de la saison. Je parle de malchance car elles sont dues à des traumatismes, donc la préparation n’est pas à remettre en cause.

Cela dit, le gros point positif reste la présence de jeunes du centre de formation qui, à l’image de Kevin Larroyer ou Yoan Tisseyre, nous ont permis de rester longtemps dans la course au play off.

Vous avez déjà recruté le demi de mêlée australien Josh Lewis pour remplacer Nathan Wynn. Quelles autres recrues ciblez-vous ?

Damien Couturier revient au club après une saison à XV à Castanet (Féd. 1). Nous sommes en contact avec un talonneur de haut niveau pour pallier le départ de Martin Mitchell et nous recherchons un demi d’ouverture étranger.

En juillet 2011, vous saurez si votre candidature à la Super League est retenue pour 2012. Quel est votre sentiment aujourd’hui ?

Tout est fondamentalement lié au projet de rénovation de notre stade. Tous les clubs de Championship qui postulent ont la structure ou un projet voté. Le TO est le seul club de haut niveau de Toulouse à ne pas avoir une structure sportive adaptée à son développement.

Où en est le projet ?

Des discussions avec la mairie de Toulouse sont toujours en cours. Nous devons prochainement avoir une réponse que nous espérons positive. La décision du maître d’œuvre, la mairie en l’occurrence, entraînera la mise en route de la région et de l’État via le CNDS, les autres acteurs ayant déjà donné leur accord.

Le chiffre : 23

contrats > Pour le TO. Pour la saison 2010, le Toulouse Olympique avait vingt-et-un joueurs sous contrat, en dehors des jeunes du centre de formation. Avec la signature de quatre jeunes pensionnaires de ce centre, Clément Biénès, Yohan Gigord, Kevin Larroyer et Andrei Olari, le club de la Ville rose en a aujourd’hui vingt-trois. Mais seuls six joueurs sont « pros » à temps complet, les autres ayant un travail à côté.

La bonne entente

Le Toulouse Olympique a déjà donné un coup de main à Saint-Gaudens lors du championnat 2009-2010 en mettant de jeunes joueurs à la disposition des Commingeois. Cette année, une entente Saint-Gaudens-Toulouse a vu le jour. Elle concerne les seniors, appelés à évoluer dans le championnat Élite 1, et les juniors.

« La saison dernière, nous avons aidé le club à se sortir d’une situation difficile », précise Carlos Zalduendo qui a défendu les couleurs des deux clubs. « Cette saison, poursuit-il, nous avons vraiment créé une entente officialisée par la Fédération française. Nos joueurs du centre de formation joueront avec Saint-Gaudens, où se disputeront les rencontres à domicile, accompagnés par des joueurs non retenus dans le groupe pour les matchs de Championship, notamment ceux qui manqueront de temps de jeu après avoir été éloignés de la compétition.

C’est positif pour les deux clubs », ajoute Carlos Zalduendo. Entre les seniors et les juniors, le TO met quinze éléments à la disposition de cette entente.

Recueilli par J.-P. P.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE