Skip to content

L’indépendant – Les Dragons Catalans dans le coup

Les Dragons Catalans ont dominé les Toulousains 46 à 22 au terme d’une partie riche en enseignements pour les deux camps. Greenshields, Raguin et Mounis se sont mis en évidence hier.

Source : www.lindependant.com

Avec un stade, une pelouse bien grasse et un temps à l’Anglaise, les Dragons Catalans avaient toutes les conditions pour idéalement préparer leur cinquième campagne outre-Manche. Qui plus est quand Kevin Walters décide de placer ses cadres, laissant les Kane Bentley, Barthau, Martins et consorts à demeure. Et avec neuf essais marqués les « Dracs » ont affiché un réel sérieux et déjà de belles complémentarités. En première période, ils ont plutôt réalisé une prestation appliquée avec seulement quatre ballons tombés et surtout trois pénalités

concédées. Le seul problème, les Dragons ont été pénalisés les trois fois en cinq petites minutes. Un laps de temps durant lequel ils ont concédé deux essais.

Les forces de frappe Au rayon des éléments perforateurs, Jamal Fakir a fait parler sa puissance avec détermination et surtout efficacité. « Jaja » a fait avancer les siens. Bosc et Mogg ont attaqué la ligne pour chercher des solutions dans la solide défense loc ale. Casty, Ferriol, Elima, Guisset et Gossard ont remué de « la viande » mais ils ont aussi usé et gagné le plaquage sur leurs adversaires du jour. Et le travail a payé à l’heure de jeu avec des Toulousains qui ont logiquement accusé le coup. Derrière, Sébastien Raguin a été celui qui s’est montré le plus incisif, avec un Greenshields étincelant qui s’est toujours intercalé dans la ligne avec aisance.

La défense Ferriol dès l’entame, Johnson ensuite et Elima ont enchaîné les gros tampons, rappelant que ce match n’avait d’amical que le nom. Mais, comme on pouvait s’y attendre quelques failles au niveau de la communication ont permis au TO de marquer à quatre reprises , dont une seule fois après la pause. Plutôt rassurant.

Les options Casey McGuire a démontré en 1 re période qu’il est déjà dans le coup. Ses choix autour du tenu, ses départs et son soutien ont beaucoup apporté. Ensuite, c’est à la charnière qu’il a rendu service, avec moins d’intensité et d’implication. Greg Mounis, replacé pendant ce temps-là en 9 a fait mouche. Il offre à Guisset un essai au pied des poteaux avant d’y aller de sa réalisation. Les deux options au talonnage offrent une alternance dans le jeu qui peut mettre en déroute les adversaires aux analyses bien peignées.

Le jeu au pied Thomas Bosc a quadrillé le terrain sans trop mettre de pression. Mais, son coup de pied sur un cinquième et dernier tenu à l’heure de jeu a été impeccable. Raguin a mangé le cuir sur la tête de ses anciens coéquipiers pour offrir un essai limpide à Bell. Place désormais à Wakefield et aux deux dernières semaines de préparation. Côté Toulousain, c’est à Limoux que le groupe se rendra samedi prochain pour parfaire ses réglages.

Bruno Onteniente

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE