Skip to content

Le Toulouse Olympique à l’heure du bilan. Dumas : « De l’espoir à la déception »

Gilles Dumas dresse le bilan du Toulouse Olympique après sa deuxième saison en Championship. Si l’entraîneur est déçu, tout n’est cependant pas négatif.

Comme l’an dernier, le Toulouse Olympique a cru à une qualification en « play off ». Mais il a encore échoué, terminant au huitième rang (9e en 2009), un classement qui laisse un arrière-goût d’amertume dans la bouche de son entraîneur, Gilles Dumas. À l’heure du bilan, tout n’est cependant pas négatif.

Gilles, quel est votre sentiment général à l’issue de ce deuxième parcours en Championship ?

Nous sommes passés de l’espoir à la déception. Mais nous n’avons pas été épargnés par la poisse avec toutes les blessures qui nous ont affectés. Cela fait quinze ans que j’entraîne, je n’avais jamais connu ça. Et ces blessures ont touché des joueurs cadres comme Villegas, Worral, Duport, Mitchell, Tim Wynn, Griffi, entre autres. C’est ça qui nous a fait très mal. Pour jouer à ce niveau, il faut s’appuyer sur des leaders. Quand ils font défaut, cela devient difficile.

Comment expliquez-vous ce nombre de blessures sérieuses ? La poisse, uniquement ?

Nous nous sommes posé la question et nous n’avons pas d’explication. S’il s’agissait de blessures musculaires, d’inflammations, nous pourrions en apporter une et remettre en cause la préparation physique. Mais, là, ce sont des ligaments croisés qui ont cédé, des fractures. Cela n’a rien à voir avec la préparation physique.

Vous nourrissez de gros regrets ?

Évidemment. Début juillet, nous étions cinquièmes et nous croyions forcément à la qualification (les six premiers qualifiés, N.D.L.R.). Puis de nouvelles blessures nous ont touchés. Des garçons comme Mitchell, Tim Wynn, Griffi ou Duport ont manqué les matchs importants de l’été. Nous avons compté jusqu’à onze blessés.

Quel est le temps fort de la saison ?

Après un bon début, un déclic s’est produit lors de notre victoire à Widnes (10 avril) et nous avons confirmé à Featherstone, alors leader (22 avril).

Et le temps faible ?

À partir de notre défaite d’un point à Keighley (24 juillet), blessures et contre-performances se sont enchaînées.

Votre effectif n’était pas assez étoffé, contrairement à ceux des clubs anglais.

Tout à fait. Par exemple, dès le début, je savais qu’il me manquait un demi. Cela s’est confirmé, d’autant que Constant Villegas n’a pratiquement pas joué de la saison. Cela dit, grâce aux jeunes du centre de formation, je pense notamment à Yoan Tisseyre et Kevin Larroyer, nous avons évité des déculottées. Je parle des réceptions de Widnes et Halifax, des clubs du haut de tableau, contre lesquels nous avons évolué avec une équipe très jeune.

Quelles sont vos priorités de recrutement pour 2011 ?

Des demis, d’ouverture et de mêlée (Josh Lewis a signé, lire ci-contre). Et un talonneur pour remplacer Martin Mitchell. Ensuite, un joueur par ligne. Six ou sept recrues en tout.

Sébastien Planas, l’une des satisfactions de la saison toulousaine.

Photo DDM, Michel Viala

Le chiffre : 8

victoires > Cette saison pour le TO. Le Toulouse Olympique a bouclé son deuxième parcours en Championship à la huitième place, avec 27 points : huit victoires, douze défaites. En 2009, le TO avait terminé dixième avec 30 points : neuf victoires, onze défaites. Rappelons que seuls les six premiers de la saison régulière disputent le « play off » qui débute ce week-end.

Josh Lewis première recrue

Si plusieurs joueurs ont prolongé leur bail avec le TO et seront donc toujours toulousains la saison prochaine (Bromley, Tim Wynn, Fauré, Payan, Pelo, Planas, Villegas, Tisseyre, Anselme, Maria, Worth), l’Australien Joshua Lewis (dit « Josh ») est la première recrue officielle du club pour 2011 (lire notre édition d’hier). Il s’agit d’un demi de 25 ans qui a disputé une trentaine de matchs en NRL (1re division australienne). Josh Lewis a débuté sa carrière professionnelle avec les Dragons de Saint George en 2004. Il a rejoint ensuite en 2006, les Sydney Roosters avec lesquels il a fait ses débuts en NRL. Puis il a signé en faveur des Gold Coast Titans et joué treize matchs de NRL en 2007 avant de se blesser la saison suivante. Actuellement capitaine de la réserve des Cronulla Sharks, évoluant dans la New South Wales Cup, Josh est un leader sur le terrain et un bon buteur.

Josh Lewis remplace son compatriote Nathan Wynn, parti à Lézignan.

D’autre part, rappelons que les jeunes Gigord, Larroyer et Olari ont signé dernièrement leur premier contrat « pro » avec le TO.

Recueilli par Jean-Paul Pronzato

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE