Skip to content

Elite 1 – Finale – Lézignan « une saison historique »

Ce dimanche (30/05), Lézignan a clos cette saison sur la victoire en championnat de France pour la troisième fois consécutive, 33 à 22 face à Pia.

Tout au long de l’année, les Meuniers ont réussi à affirmer leur suprématie. Après avoir gagné le trophée des champions en début de saison face à Carcassonne, ils ont dominé toute la saison.

Les joueurs d’Aurélien Cologni ont bouclé cette série de victoires sur un doublé historique : en Coupe de France Lord Derby face à Limoux, 18 à 14, et donc en Championnat de France.

Lézignan était bien trop fort. Malgré leur courage, les Salanquais n’ont rien pu faire. Epuisés par la série de matchs des Play-Offs, ils ont réussi à tenir la cadence plus d’une heure, mais le fin « stratège » James Wynne les a totalement déroutés.

L’indépendant : « Lézignan taille patron s’offre Pia »

« …Dans la défense des « Donkeys ». Les choix tactiques ont bien sûr divergé comme prévu dans cette finale. Lézignan a usé des coudes autour du tenu et a imposé et gagné l’épreuve de force. Pia a joué avec ses armes, rarement en direct et n’a pas hésité à sortir ses « gonfles » dans ses 20 mètres. D’entrée Grésèque use de sa botte pour renvoyer à chaque occasion Lézignan dans son camp. Voilà pour les grands axes demandés par leurs entraîneurs, mais la réalité du terrain a ensuite pris le dessus, et c’est Pia qui ouvre la marque.

Mano a mano

Cermeno coquin joue un rasant que Gimenez bonifie en coin. Cermeno ne tremble pas du bord de touche et claque la transformation. Cet essai ouvre les débats. Lézignan réagit par son trois-quarts centre Bringuier sur une combinaison en sortie de mêlée savamment étudiée et qui laisse Pia les crampons plantés dans le pré. Voilà pour les deux seuls essais d’un premier acte de haute tenue avec deux équipes offensives. Pia est pourtant tout prêt de reprendre le score mais l’essai de Taylor est refusé par l’arbitre vidéo. Malheureusement, les Salanquais en toute fin de première période perdent leur troisième ligne Mathias Garrabé touché au genou. Lézignan plus discipliné que son adversaire du jour profite de deux pénalités pour virer à la pause avec un important plus quatre. L’entraîneur de Lézignan, Aurélien Cologni n’était pas complètement satisfait aux « citrons » : « Les joueurs ont fait ce qui était prévu dans l’ensemble mais je pensais que nous serions plus vifs dans l’engagement et plus précis dans la finition. Les joueurs ont réagi ensuite, ils ont compris mon mécontentement ».

Wynne la classe

Et à la reprise, Lézignan en élève studieux applique les schémas demandés. Wynne, élu homme du match s’offre un essai en force autour du tenu. Mais Pia joue la carte de l’offensive à tout va. Grésèque déboule à gauche, ça ne passe pas. Alors Carrère envoie du jeu de l’autre côté et Calégari conclue en coin, ramenant les siens à 6 petits points (16 à 10). Le coach salanquais Benoît Albert lui aussi voit ses élèves à l’écoute : « On savait qu’il ne fallait pas les défier dans l’axe, alors on a décidé d’envoyer du jeu et de jouer loin. Ca a marché quelques fois, tout comme le jeu au pied qui nous a permis de défendre chez eux ». Et comme il fallait s’y attendre, le travail de sape entrepris par les avants audois porte ses fruits à l’heure de jeu. Piquemal en coin, Bousquet en déménageur et Duggan plein pot assoient la victoire des leurs. Pendant ce temps, Carrère et Nabil Djalout réduisent la marque avec deux essais qui ne changent rien à la note. Lézignan est champion, un vainqueur taille patron qui s’offre le premier doublé de son histoire. … »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE