Skip to content

Dépêche du Midi : Toulouse Olympique. La vie sans Wynn est un calvaire

la-depechefrChampionship. Totalement désorganisés par la sortie de leur stratège sur blessure, les Toulousains déjouent face à Featherstone (16-32).

Une sale soirée. En s’inclinant, hier soir à Blagnac, face à Featherstone, les Toulousains ont non seulement cédé leur quatrième place à leurs vainqueurs du jour, mais également perdu d’entrée de match leur stratège et buteur, Nathan Wynn, sorti dès la 5e minute de la rencontre après s’être luxé l’épaule droite en retombant avec le ballon tout près de l’en-but anglais. Coup dur pour le TO qui a un moment accusé le coup, le temps de remettre de l’ordre dans sa charnière (l’arrière Bromley promu ouvreur, Villegas passant demi de mêlée).

20090627-villegas1

À l’image de Villegas pris par Haughey, le TO a subi la pression de la défense de Featherstone.

Photo DDM, Xavier de Fenoyl

« C’est vrai que ce changement en plus de la sortie de Tim Wynn (fracture du nez pour le deuxième ligne quelques instants avant) instaure un moment de flottement », confirme Gilles Dumas. Mais le coach toulousain ne veut surtout pas se cacher derrière cette péripétie pour expliquer la défaite des siens. « Derrière, on prend quand même deux essais sur interception. Il va nous falloir faire preuve de beaucoup plus de discipline. La moindre erreur se paie cash à ce niveau. »

Décisions arbitrales…
Et des erreurs, les Toulousains en ont commis quelques-unes tout au long de la rencontre. « On manque de discipline, de rigueur, on n’applique pas les consignes », constate Sébastien Planas. Et l’ailier international de lancer : « En posant notre jeu, en jouant notre rugby, on peut gagner ce match. La preuve, dès que nous avons joué, nous avons cassé leur ligne. »

Sauf que les Toulousains ont trop souvent manqué de rythme et de variété dans l’animation pour déstabiliser une défense de Featherstone très solide et bien en place, qui a exploité toutes les erreurs adverses. « Nous leur offrons trop de cadeaux, il y a eu des prises de risques inutiles. L’écart a été identique toute la partie et nous avons couru sans cesse après le score », souligne Gilles Dumas qui regrette également « certaines décisions arbitrales qui nous font très mal. Il y en a deux qui laissent à désirer, deux en-avants sifflés sur les essais de Maria et Worth alors qu’ils n’y sont pas. ça peut tout changer. »

Côté Anglais, le coach Daryl Powell avait lui le sourire : « C’est un excellent résultat pour nous, ici, où seul Sheffield était parvenu à gagner. Mes joueurs ont réalisé une grande performance. » Pas les Toulousains qui ont payé cher la sortie prématurée de leur meneur de jeu, Nathan Wynn. « Mais ce n’est pas ça qui nous fait perdre », conclut Sébastien Planas. Pas totalement faux…

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE