Skip to content

Les Cadets du TO XIII sortent de la Coupe de France

to-xiii-logo324/38, en fin de ce 1/8e de Finale, et s’en est fini de la Coupe. PIA pour sa part continue son parcours après un match âpre, engagé, (1 carton jaune et un rouge à mettre au passif de cette équipe), perdu donc pour les nôtres pour ne pas avoir su faire preuve de plus de lucidité, et d’écoute des consignes édictées.

Le résumé du match…

L’équipe :

1. Fred Batmalle, 2. Jamel Remok, 3. Paul Balas, 4. Damien Wastjer, 5. Florian Jourda, 6. Yanis Remok, 7. Vassily Venant ©, 8. Mathieu Boulaouad, 9. Pierre Anglade, 10. Jeremy Seguela, 11. Thibaud Baylac, 12. Mourad Keroumi, 13. Flavien Cadet, 14. Sebastien Vuillon, 15. Ricky Lievy, 16. El ouafi Saïed.
Infirmerie : Jordy Dumas, Arthur Gonzalez-Trique

Présents dès 11H00 au Stade, nos Cadets ont démarré cette préparation de la rencontre de l’après-midi par une séance vidéo sportive. Vision des matchs précédents mais pas seulement. Séance ciblée cinéma également. Et pas avec n’importe qui à l’écran ! Chaque joueur est attentif à ce que dit ce coach à quelques minutes de rentrer sur le stade. « …un centimètre, un petit centimètre gagné,… on se sort les tripes… », « …regardez bien qui est à côté de vous… regardez bien le gars qui va se sacrifier pour son équipe… », « …et maintenant, qu’est-ce que vous allez faire ? …GAGNER !!!… ». Al Pacino dans L’Enfer du Dimanche. Dimanche les Cadets du TO XIII ont perdu ! Mais ce n’est pas tant le reflet du score, que les moyens mis en œuvre (ou non !), durant la rencontre, que nos jeunes doivent prendre en compte à présent pour la suite du Championnat.
Consigne : Instruction formelle donnée à quelqu’un (une équipe) qui est chargé(e) de l’exécuter
Lucidité : « ..est un des mots les plus importants du vocabulaire, bien qu’il soit mal-aimé et passe inaperçu pour beaucoup, surtout les jeunes, qui ont l’insouciance de leur jeune âge et de leur inexpérience. C’est surtout un état de conscience difficile à atteindre…si nous sommes lucides, nos illusions sont mortes, …. Alors, pour vivre plus heureux et supporter notre condition humaine, nous entretenons l’illusion, nous nous mentons à nous-mêmes et aussi aux autres…Balayons devant notre porte et recherchons la lucidité, sans la craindre et sans la fuir… ». (Merci à Oulala.net)
C’est donc PIA qui va mener les débats dès les premières minutes. 00/12 à la 10e. Les Pianencs N°1, 4, 9, sèment le trouble dans notre jeu, et par oubli de ces fameuses consignes, vues et revues au cours de la semaine, et de la matinée, le score tourne en notre défaveur. Jusqu’à ce que Yanis Remok nous ramène à 04/12 à la 15e. Las ! Les nôtres vont encaisser entre les 19e et 27e minutes 16 points supplémentaires. 04/28. Pourtant on voit tout de même quelques bons mouvements, des percussions senties de nos avants Mathieu, Mourad, ou encore des gazelles Damien et Flavien, des placages offensifs de Jeremy, Vassily… oui mais voila c’est toujours PIA qui donne le change dans l’engagement et le collectif. Avant la pause, dans un sursaut de volonté, ce sont Pierre et Jamel – montés des Minimes – qui réduisent le score à 14/28. C’est un peu mieux, et temps de souffler, à l’écoute des entraîneurs.
Eh oui ! Chacun son job, chacun son petit cm à gagner ! Et communiquer !
En deuxième période les deux équipes feront match nul, au niveau des points s’entend. Dix chacune. 24/38. Et une nouvelle fois, PIA plus incisif, plus agressif (!!!) va bousculer les bleus et blancs. Ceci plus nos propres fautes, nombreuses, les glissades, fréquentes, n’arrange pas le moral de la troupe. Ca se sent, et ça se voit. Peu de communications, ou annonces non suivies d’effet, ce Dimanche est un Dimanche « chat noir », un dimanche d’enfer ! Vous étiez attendus messieurs, et prévenus. Maintenant il vous faut vous ressaisir, crever peut-être quelques poches d’abcès, et tous ENSEMBLE vous remettre au travail. La victoire à Villefranche était une « étape sourire » pour tout compétiteur, la défaite du jour en est une autre moins souriante certes, mais tout aussi importante voire plus. Mercredi à Arnauné vous serez en préparation du prochain rendez-vous du 14 Novembre face à Villeneuve/Lot. A vous de jouer.
L’après-midi de ce 8 Novembre s’est terminée au Club House, où nos hôtes ont pu apprécier une bonne réception d’après match, concoctée par la logistique associative du TO XIII et de quelques mamans aux dons culinaires certains pour des petits et grands bien gourmands.
Les marqueurs du jour : Yanis Remok (15e, 49e), Pierre Anglade(33e), Jamel Remok (34e), Damien Wastjer(65e)

JGT

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE