Skip to content

Les Cadets de Villeneuve/Lot repartent vainqueurs de Toulouse-Lautrec

dscf937216/30. Les nôtres n’auront fait illusion qu’une mi-temps, Samedi 14 Novembre, par cette belle journée automnale. Du côté du TO XIII, de bonnes individualités certes, encore une fois, mais décidément pas au service de la collectivité.

Le résumé du match…

L’équipe :

1. Fred Batmalle, 2. Sebastien Vuillon, 3. Jordy Dumas, 4. Paul Balas, 5. Florian Jourda, 6. Yanis Remok, 7. Vassily Venant ©, 8. Thibaud Baylac, 9. Damien Wastjer, 10. Mathieu Boulaouad, 11. Mourad Keroumi, 12. Flavien Cadet, 13. Pierre Anglade, 14. Jeremy Seguela, 15. Ricky Lievy, 16. El Ouafi Saïed.
Infirmerie : Arthur Gonzalez-Trique

En à peine plus de onze minutes, la marque penche en notre faveur. 10/00. Fred « Elastic man » Batmalle, se faufile et ouvre le score dès la 3e. S’en suit une deuxième réalisation de Yanis Remok, transformée. Pour le coup, l’entourage de l’équipe se sent rassuré. Finalement, ils ont l’air bien les petits. Fini les petites broutilles de la semaine passée ? C’est sans compter malheureusement sur un excès de confiance de leur part. « On » néglige un tant soit peu, la ligne de défense, la position derrière le tenu, la placage à deux (c’est mon copain qui va s’y coller !), le repositionnement en regardant (ou pas) la ligne adverse….etc. Liste non exhaustive.
Pendant ce temps là, Villeneuve a pris la température, regardé où les écarts se créent, et son N°6, tranquille comme Baptiste, amuse la galerie, et navigue à vue dans nos lignes. A la 25e, le voila donc ce fameux 6, bien aidé de son compère 7, qui déjoue notre défense et ramène son équipe à 10/04. Quasiment dans la foulée et juste avant le sifflet de la pause, 6 points de plus tombent par le N°1 adverse, vif, juste le temps de lui voir l’arrière de ses crampons.10/10.
L’eau bue durant ces quelques minutes a du être préjudiciable à la poursuite de la rencontre ! Du moins pour notre camp. Pourtant quelques clefs, conseils, reprise de telle ou telle phase de jeu ont été distribués et/ou commentés. Pour l’heure l’entourage y croit encore.
Forcément plus, quand Flavien renforce les points et Yanis la transformation. 16/10. Courte avance, mais avance tout de même. Oui mais voilà il reste encore 25 minutes de jeu, à nous de tenir le score, à Villeneuve de le rattraper. Eh bien, c’est ce qu’il s’est passé. Et par qui ? Par les trois cités plus haut.
N°6 (40e), N°1 (50e), N°7 (61e, 65e). Ce qui nous amène à 16/30. L’entourage n’y croit plus.
Le plus malin, combatif, agressif a gagné ce week-end. Des montées rapides – et en ligne -, des placages appuyés, des passes rapides, un jeu simple, de base, a suffit à perturber – endormir ?-, nos Cadets au cours de cette deuxième mi-temps… ratée ! Pourtant on vous l’a répété tout au long de la semaine, « …on ne sauve pas la baraque seul… », « …il faut mutualiser les apports de chacun… »…

Patience et longueur de temps font plus de force ni que rage ! A bon entendeur…

JGT

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE