Skip to content

La saga de l’équipe de France en Australie continue

L’équipe.fr continue sa saga sur l’équipe de France de rugby à XIII en Australie comprenant les joueurs du TOXIII Sébastien PLANAS, Mathieu GRIFFI et Eric ANSELME. Voici les deux derniers articles mis en ligne.

 

 

Les Bleus à l’oeuvre

15/10/2008

Le XIII de France a pris ses quartiers australiens sur la Sunshine Coast, dans la station de Caloundra, bien connue des surfeurs. Arrivés lundi matin, les Bleus, à peine les valises posées, ont effectué un premier footing de décrassage. Depuis, ils s’entraînent afin de préparer leur Coupe du monde au rythme de deux séances quotidiennes, l’une le matin de bonne heure, la seconde l’après-midi, pour peaufiner condition physique et tactique.


Mercredi, les Bleus ont disputé un petit match de préparation contre une équipe junior locale. Trois périodes de vingt minutes sans plaquages qui ont permis à John Monie, l’entraîneur australien du XIII de France, de revoir quelques schémas tactiques. Seuls John Wilson, laissé au repos, et Maxime Grésèque, qui récupère de sa petite intervention au ménisque, n’ont pas participé à cet entraînement avec opposition. Avant leur départ pour Canberra, dimanche, où ils disputeront leur match d’ouverture face aux Ecossais, le 26 octobre prochain, les treizistes français seront opposés vendredi à Wide Bay RL, l’équipe locale de Caloundra qui opère dans le championnat du Queensland. – Gilles NAVARRO

Répétition générale

16/10/2008

Depuis lundi, l’équipe de France est à pied d’oeuvre sur le sol australien, à une semaine du début de la Coupe du monde. Les coéquipiers de Jérôme Guisset ont pris leurs quartiers australiens au Crown Plaza Pelican Waters de Caloundra, bel hôtel de la Sunshine Coast, à une centaine de kilomètres au nord de Melbourne. Dès leur arrivée, les Bleus ont sorti shorts et tongues, le printemps étant au rendez-vous pour leur fêter la bienvenue. Juste le temps de poser leurs valises et John Monie, leur entraîneur australien, leur donnait rendez-vous pour un premier footing de décrassage. Mardi, le staff a sollicité une équipe locale de juniors pour un petit match en trois tiers-temps de vingt minutes au cours desquels les entraîneurs français ont revu quelques schémas de jeu.


Dernières mises au point tactiques


«En fait, nous voulions essayer certaines choses, explique Gilles Dumas, le manager des Bleus. Mettre les joueurs dans des situations nouvelles d’attaque ou de défense. Un exemple ? Placer Jamal Fakir dans une position de défenseur inédite pour lui. Ce match sans plaquages aura permis de valider certaines options et d’en condamner d’autres…» Vingt-et-un joueurs ont participé à ce petit entraînement avec opposition, le centre John Wilson (Dragons Catalans), fatigué après une saison difficile, et le demi de mêlée Maxime Grésèque (Pia), en phase de récupération après une intervention à un ménisque, ayant été laissé au repos. Ils retrouveront le terrain cet après-midi pour un deuxième test plus sérieux. Les Bleus affrontent en effet à 18h30 (10h30, heure française) sur le stade de Caloundra une sélection des meilleurs joueurs de la Sunshine Coast en quatre quart-temps de vingt minutes.
 
 

 

La pression (médiatique) monte
«Un match plus sérieux, la sélection étant du niveau de nos clubs du Championnat français Elite, explique Gilles Dumas. De plus, il se dit que trois des meilleurs joueurs australiens des Dragons Catalans, Mogg (pilier), Greenshields (arrière) et McGuire (talonneur), qui sont originaires du coin, pourraient venir renforcer la sélection.» De quoi plonger l’équipe de France dans l’ambiance de la Coupe du monde qui débute maintenant dans une semaine. «J’ai senti les joueurs très motivés, un peu nerveux même, conclut Gilles Dumas. Peut-être est-ce dû à la présence des nombreux médias australiens. Nos joueurs ne sont pas habitués à être suivis partout par des caméras et des équipes de télévision.» Hier, après l’averse tropicale, qui noya le dernier entraînement, certains en ont profité pour aller taper quelques balles de golf sur le parcours jouxtant l’hôtel. Un bon moyen d’évacuer la tension grandissante à l’approche de la compétition. – Gilles NAVARRO

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE