Skip to content

Interview Kevin LARROYER

Après Sébastien PLANAS la semaine dernière, Kevin LARROYER, pensionnaire du centre de formation du TO et formé au club, s’est prêté au jeu du « question/réponse ». Il nous a rejoints après son entrainement matinal (travail d’explosivité) pour nous parler de son attachement au club.

Cette année, Kevin a connu une évolution fulgurante, après avoir effectué le début de saison en Elite avec Saint Gaudens (prêt), il a très vite intégré l’équipe Championship pour ne plus la quitter. Point sur ce beau parcours…

Fiche d’identité :

Nom: LARROYER

Prénom: Kevin

Surnom: Pepito

Age: 21

Taille: 1,83m

Poids: 96 kg

Numéro: 23

Postes : 2ème, 3ème ligne

Situation familiale : célibataire

Clubs successifs : TO

Sélections : 4 en junior

Etudes et diplômes : BEP Menuiserie Agencement

Questions d’actualité :

TO : Comment l’équipe a-t-elle vecu la defaite à la dernière minute contre Keighley ?

Kevin LARROYER : Très mal puisque c’était le dernier du championnat. L’équipe était abattue dans le vestiaire. Heureusement que les autres résultats ont été favorables, ce qui nous permet de gagner une place au classement. [ndlr : défaite des concurrents directs : Batley et Widnes]. On a fait une réunion dimanche où nous nous sommes dit les choses pour espérer une réaction de l’équipe.

TO : Que penses-tu de ton prochain adversaire (Barrow) ?

KL : Ça va être compliqué… Si on encaisse autant de pénalités que le week-end dernier, on va prendre 40 points mais si on gomme l’indiscipline, on peut gagner le match.

TO : Ton pronostic pour le prochain match ?

KL : Victoire du TO 12-20, ça pourrait être un déclic pour la suite de la saison.

TO : Quelle équipe t’as fait la plus forte impression cette saison ?

KL : Sheffield, physiquement ils sont impressionnants mais pas tant que ça dans le jeu.

TO : En cette fin de saison, penses-tu que le TO se qualifiera pour les play-offs ?

KL : Oui.

TO : Selon toi, quel club remportera le championnat ?

KL : J’aimerais que ça soit nous mais objectivement je vois bien Leigh parce qu’ils ont Robbie Paul.

TO : Le TO va déposer un dossier pour la Super League, que représente la première division pour toi ?

KL : Un rêve, c’est le rêve de tout treiziste. J’espère que le TO y arrivera.

TO : Tu es Toulousain, comment as-tu découvert le rugby à XIII ?

KL : J’ai grandi dans le quartier des Minimes et mon père m’a amené ici [ndlr : Stade Arnauné], j’avais besoin d’un sport pour me canaliser.

TO : Penses-tu que le rugby à XIII a une chance de devenir aussi populaire que le rugby à XV ?

KL : Oui, il l’a été par le passé et on voit aujourd’hui que sa notoriété progresse.

TO : Par quoi cela passe-t-il ?

KL : La fédération devrait faire en sorte qu’il y ait des clubs dans la France entière et surtout dans les grandes villes. Pour l’instant il n’y a presque que des petites villes qui ont des équipes en élite. Qui connaît Pia, Limoux ou Lézignan ?

TO : Tu es pensionnaire du centre de formation du TO, comment as-tu vécu ton arrivée en équipe une ?

KL : Très bien, c’est ma deuxième année dans le groupe, mais je ne faisais que les entrainements la saison dernière. Je l’ai bien vécu parce que le groupe n’a pas trop changé. L’équipe est jeune, on s’entend bien.

TO : Quels sont tes objectifs pour cette fin de saison ?

KL : La qualification pour les Play-offs. Personnellement, j’aimerais arriver à faire le stage avec l’équipe de France pour la préparation à la coupe d’Europe qui aura lieu en octobre 2010.

TO : Quels sont tes points forts ?

KL : La défense, j’adore défendre. Après je suis travailleur et j’en veux toujours plus. Pour le reste il faut voir avec le coach …

TO : Dans quel secteur de jeu dois-tu t’améliorer ?

KL : En attaque, je dois prendre plus de ballons. Pour l’instant je n’ose pas trop, je suis encore timide. Quand je vois Worth ou Griffi et qu’il me dise de leur laisser le ballon, je n’ose pas m’imposer.

TO : Quel est le meilleur souvenir de ta carrière ?

KL : La tournée en Australie en 2008.

TO : Tony Gigot a joué avec vous le week-end dernier. Tu as évolué avec lui en tournée. Que penses-tu de ces jeunes joueurs qui jouent en Super League ?

KL : Notre génération (89-90) a de l’avenir, le tournoi en Australie a été un déclic pour beaucoup d’entre nous.

TO : Tu étais hier avec les jeunes du quartier pour un stage d’initiation, est-ce important pour toi de promouvoir le rugby à XIII ?

KL : Je le faisais quand j’étais petit, c’est pour les enfants qui n’ont pas l’occasion de partir en vacances. Pour moi le sport est l’école de la vie. Surtout le rugby à XIII qui a une bonne image et qui m’a aidé à ne pas faire de bêtises et à respecter les co-équipiers, les arbitres et les équipements.

TO : Qu’est-ce que cela t’apportes humainement ?

KL : Ça m’aide à garder mon coté enfant. J’adore travailler avec les enfants, ils sont insouciants, je l’ai envie un peu d’ailleurs.

Si tu étais…

Un joueur de XIII : Fuifui Moimoi (Parramatta Eels).

Un sportif : Zidane.

Un club : Toulouse.

Une qualité : Serviable.

Un défaut : Susceptible, râleur.

Un plat : Pâtes à la carbonara. J’en mangerais à tous les repas si je le pouvais [rire].

Une boisson : Coca.

Un film : Les visiteurs.

Une ville : Gold Coast (Australie).

Un pays : Australie.

Un endroit pour sortir : La Suisse.

Un alcool : Le Rhum.

Un loisir : Sortir.

Un gros mot : Putain.

Un pouvoir magique : Revenir dans le temps.

Dans l’équipe, qui est le plus…

Chambreur : Planas et Nathan.

Fêtard : Clément Bienes.

Intellectuel : Payan et Mencarini.

Bavard : Il y en a plein, je dirai Carlos Mendes et Jerome Gout.

Beau gosse : Clement Bienes.

Costaud : Clement Bienes.

Drôle : On est tous une bande de rigolos.

Superstitieux : Nathan Wynn, il écrit plein de trucs sur ses straps.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE