Skip to content

Cup : les adversaires anglais des clubs français à la loupe

Retrouvez la présentation des affiches du 3ème tour de Challenge Cup (Coupe d’Angleterre) avec des clubs français.

Source : www.ffr13.com

London Skolars-Limoux (dimanche 16h)

A l’origine, ce club amateur, fondé il y a quinze ans, ne regroupait que des universitaires. Puis avec le temps, il s’est ouvert aux non-universitaires car l’ambition est apparue. Il est donc devenu semi-professionnel en 2002. Le club joue depuis dans le Championship two, le troisième niveau national. Par rapport aux Harlequins, la vitrine du rugby à XIII à Londres, les « Scolaires » représentent le deuxième club de la capitale. Ils ont d’ailleurs passé avec le Quins des accords pour le prêt de joueurs (cinq prêtés actuellement). Le but des joueurs des London Skolars, c’est se faire repérer. D’ailleurs, cette saison, ils ont recruté l’ancien ailier de Whitehaven, Abe Bisi. Ils comptent également dans leur rang Paul Thorman, dont les frères, Neil jouait il y a peu encore à Huddersfield et Chris évolue aujourd’hui à Avignon. Je miserais plutôt sur Limoux que sur les Skolars.

Rochdale-Lézignan (dimanche 16h)

C’est un des clubs, situé non loin de Manchester, les plus anciens d’Angleterre (1880) qui a remporté la Cup en 1922. C’est l’ancienne équipe de Bobbie Goulding qu’il a entraîné il y a deux-trois ans. Rochdale, c’est plus fort que les Skolars. Mais Lézignan devrait passer. Il y a une vingtaine d’années, je crois me souvenir qu’ils avaient affronté Carcassonne en Regal Trophy. Ce week-end, Rochdale a battu Doncaster 56-24 en Championship two, mais ce succès n’a pas grande signification, tant Doncaster semble assez faible cette saison. Rochdale partage le stade de Spotland (un des plus confortables du Championship Two) avec l’équipe de foot de la ville. Le coach est l’ancien deuxième ligne de St Helens, John Stankevitch. Son assistant est Des Drummond, ancien ailier international des années 80.

Keighley Cougars-Toulouse

Ce sera assurément le match le plus difficile pour les clubs français. Keighley est promu en Championship One (stade de 7.800 places de capacité) et connaît quelques problèmes financiers actuellement. Ils ont même été un temps menacé de faillite. Pour preuve, la Fédération leur a infligé neuf points de pénalité. Le week-end dernier, ils se sont inclinés 72-10 à Widnes. Ce troisième tour semble assez équilibré. Ce club a un grand passé face aux clubs français en Cup : contre Villeneuve et même St-Gaudens, lorsque Gilles Dumas entraînait le club des Comminges. Néanmoins, il n’a jamais remporté de titres majeurs mais est bien ancré dans la région de Bradford. Il y a une vingtaine d’années le club est devenu célèbre pour la vision avant-gardiste de son marketing, en réussissant à augmenter énormément le nombre de spectateurs. Mais depuis la création de la Super League en 1996, ce petit club vit à l’ombre de ses voisins, les Bulls.

Avec l’aimable collaboration de Mike Rylance, journaliste anglais.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE