Skip to content

Coupe du monde. La finale peut-elle échapper aux Australiens ?

Rugby à XIII. Coupe du monde.


L’Australie, victorieuse de neuf des douze précédentes éditions, est la grandissime favorite de la finale de la Coupe du monde de rugby à XIII qui l’opposera à la Nouvelle-Zélande, demain, à Brisbane.

Les Kangourous avaient assommé les Kiwis en match d’ouverture du tournoi (30-6) et ils ont ensuite survolé la compétition, avec un total de 180 points marqués pour seulement 16 encaissés en quatre rencontres.

De plus, la Nouvelle-Zélande n’a jamais battu l’Australie en 13 matches de Coupe du monde depuis 1954, perdant au passage deux finales en 1988 et 2000.

L’entraîneur des Kangourous, Ricky Stuart, redoute cependant que l’absence de matches serrés avant ce sommet ne joue des tours à son équipe.

«Je pense que la Nouvelle-Zélande a eu une préparation extraordinaire pour ce gros match», dit-il.

Les Kiwis ont notamment dû s’employer pour battre l’Angleterre à deux reprises (36-24 en poule et 32-22 en demi-finale).»

De son côté, l’entraîneur des Kiwis, Stephen Kearney, a joué la continuité, en reconduisant les vainqueurs de l’Angleterre.

Composition des équipes:

Australie: Slater – Monaghan, Inglis, Folau, Williams – (o) Lockyer (cap), (m) Thurston – Gallen – Stewart, Laffranchi – Civoniceva, Smith, Price. Remplaçants: Hunt, Fitzgibbon, Tupou, Kite.

Nouvelle-Zélande: Hohaia – Perrett, Mannering, Ropati, Vatuvei – (o) Marshall, (m) Fien – Smith – Fa’alogo, Harrison – Cayless (cap), Leuluai, Blair. Remplaçants: Luke, Eastwood, Rapira, Manu.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE