Skip to content

CHAMPIONSHIP NEWS 2011 – Round 4

CHAMPIONSHIP NEWS 2011 – Round 4

CHAMPIONSHIP NEWS 2011 par CLIFF SPRACKLEN

Pour les Hunslet Hawks, ce premier match télévisé fut une déception. Des spectateurs légèrement plus nombreux qu’habituellement pour ce derby dominé par les Dewsbury Rams dans en deuxième période notamment. En plus, la municipalité de Leeds, propriétaire du South Leeds Stadium, a fortement augmenté le tarif de location du stade. Une journée noire à oublier pour les dirigeants d’Hunslet. Sur le terrain, les Rams prennent l’avantage dès l’essai inscrit par James LOCKWOOD. Malgré l’essai de Tommy HAUGHEY pour les Hawks inscrit juste avant la pause, les Rams mènent 8 à 4 à la mi-temps. Dans la deuxième période, Dewsbury s’imposait sans difficulté grâce à deux essais inscrits par l’ailier Austin BUCHANAN. Ayden FAAL marque un très bel essai et confirme la victoire aisée des Rams, qui privent les Hauwks du point de bonus défensif.

Les Barrow Raiders ont vécu une semaine très compliquée. Le vétéran et « héros » des Raiders, Brett MCDERMOTT a été contrôlé positif aux stéroïdes, et a annoncé dans la foulée sa retraite sportive. Après cette annonce retentissante, la RFL a rejeté la candidature de Barrow en Super League, car les Raiders ne répondaient pas aux critères exigés par l’instance dirigeante, contrairement à Halifax. Mais les fidèles supporters des Raiders n’ont pas connu que des déceptions extra-sportives cette semaine. Ils ont cru tenir la victoire face à Batley avant qu’une belle deuxième mi-temps des Bulldogs ne mette fin à leurs espoirs de succès. Les Bulldogs commencent fort, dans un stade ensoleillé et mènent 14 à 0 après 17 minutes de jeu, grâce aux essais inscrits par Kris LYTHE, à la suite d’une erreur payée « cash » de l’ailier de Barrow, Alex BRETHERTON. Mais les Raiders ont réagi dès la 20ème minute. Jamie ROONEY conclu un bon mouvement sur l’aile gauche, et marque le premier essai pour les Raiders. Il transforme son essai pour réduire la marque à 6 à 14. Mais à peine huit minutes plus tard, le même ROONEY préfère se jeter dans les mailles de la solide défense des Bulldogs plutôt que de servir son coéquipier libre de tout marquage et gâche une belle occasion de réduire davantage l’écart. Les Bulldogs n’en demandaient pas autant et profite de cette erreur pour punir leur adversaire. Mark TOOHEY s’immisce dans la défense et inscrit un essai qui porte le score à 18 à 6 pour les visiteurs à la pause. On ne connaît pas les mots qu’a employés l’entraineur des Raiders dans les vestiaires, Nigel WRIGHT, mais l’équipe de Cumbria est revenue sur la pelouse la rage au ventre. Après une erreur commise par l’ailier des Bulldogs, Ned CATIC inscrit un essai pour les Raiders. La transformation réduit une nouvelle fois l’écart à -6. Une pénalité de Paul HANDFORTH fait passer le score à 20 à 12 en faveur des Bulldogs. Mais dès la 58ème minute, les Raiders semblent prêt à arracher la victoire. Deux essais en moins de 5 minutes pour Barrow, inscrits par Michael KNOWLES et James COYLE, dont un transformé par Andy BALLARD, et ce sont les Raiders qui entrevoient la victoire pour la première fois du match : 22 à 20 pour Barrow. Les Raiders mettent plus d’intensité dans le jeu et semble contrôler leur sujet. Mais les Bulldogs calme les ardeurs des Raiders, en scorant deux nouveaux essais par l’intermédiaire de Paul MENNEL, transformé par Paul HANDFORTH, et d’Alex BROWN à la 73ème minute. Les Bulldogs ont remis un coup de collier juste à temps pour s’assurer la victoire. Les Raiders peuvent toujours se consoler avec le point de bonus défensif.

Pour les Toulousains, ce match au Stade Arnauné est à oublier. Pas même un point de bonus pris par l’équipe française qui a pourtant marqué 18 points, mais qui en a concédé 56 dans un match joué à toute vitesse par les Rovers. Bien entendu, les Featherstone Rovers font partie des toutes meilleures équipes de ce Championship et Toulouse compte de nombreux blessés, mais les plus de 2000 supporters français ne pourront être que déçus par le large score, surtout après les bonnes performances du TO XIII en Northern Rail Cup.

Les Widnes Vikings ont vécu un début de saison mi figue mi raisin en enchainant le bon et le moins bon. Mais la décision de la RFL d’accorder à Widnes la première licence pour la Super League 2012 a été un soulagement énorme pour les Vikings. Cette ascension suppose beaucoup de travail à venir, mais pour l’heure, c’est la fête au Stobart Stadium et c’est York qui en a fait les frais. Les Vikings ouvrent le bal en marquant 5 essais (dont 3 par le seul Steve TYRER) et mènent 26 à 6 à la mi-temps. Dans la deuxième période d’un match à sens unique, les joueurs de Widnes donnent l’impression de pouvoir marquer quand ils le désirent et écrasent les Knights 76 à 12.

A la vue du score à Sheffield, on pourrait croire à un match facile pour les Eagles. Halifax marque le premier essai du match après 7 minutes du jeu par l’intermédiaire de Joe CHANDLER. Les Eagles réagissent bien en marquant 4 essais avant la pause, par Menzie YERE, Vinny FINNIGAN, Alex ROWE et Tim BERGIN. Mais Halifax ne se laisse pas abattre et inscrit 3 essais de plus par l’inévitable Joe CHANDLER, Paul WHITE et Rob WORRINCY. Alors qu’Halifax pense tenir le point de bonus défensif, Ryan HEPWORTH inscrit un nouvel essai pour Sheffield à la dernière minute du match et prive les Fax du bonus pour 1 petit point.

Hors des terrains, Nigel Wood, le boss de la RFL, a annoncé que la Super League pourrait accueillir un autre club du Championship pour la saison 2012.

The Co-operative Championship

Hunslet Hawks 4 Dewsbury Rams 22 (31/03)

Barrow Raiders 22 Batley Bulldogs 30

Sheffield Eagles 41 Halifax 22

Toulouse Olympique 18 Featherstone Rovers 56

Widnes Vikings 76 York City Knights 12

Co-operative Championship One

Doncaster 8 Rochdale Hornets 24

Keighley Cougars 40 Oldham 14

London Skolars 16 Whitehaven 48

Swinton Lions 48 Gateshead Thunder 24

Workington Town 38 South Wales Scorpions 24

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE