Skip to content

La Dépêche du Midi – Toulouse Olympique : Carlos Mendes Varela et la « zen attitude »

La Dépêche du Midi – Toulouse Olympique : Carlos Mendes Varela et la « zen attitude »

la-depechefr1Championship. Toulouse reçoit Gateshead demain. Rencontre avec une de ses recrues.L’homme est décontracté. « Je suis du genre cool, adepte de la zen attitude, lâche-il. Et je peux passer des heures vautré sur mon canapé à regarder des séries TV américaines ou à écouter de la musique. » Mais, sur un terrain, Carlos Mendes Varela, l’une des dernières recrues du Toulouse Olympique, est du genre à découper tout ce qui passe à portée.

carlos-mendes-yoan-tisseyre-et-gilles-dumas-07082009

L’entraîneur, Gilles Dumas, est satisfait de ses deux dernières recrues, Yoann Tisseyre (à gauche) et Carlos Mendes Varela. Photo DDM, Didier Pouydebat

Arrivé en France à l’âge de 12 ans, Carlos, qui en a aujourd’hui 24, est né à Corroios-Seixal, dans la banlieue de Lisbonne. Sa famille est originaire du Cap Vert, une ancienne colonie portugaise située au large du Sénégal. Il a suivi ses parents venus dans l’Hexagone, en région parisienne, à Saint-Denis, pour y travailler (papa est dans le bâtiment) et, à l’adolescence, il a commencé par s’essayer aux deux rugbys avec les scolaires.

« Au XV, je jouais à l’aile ; à XIII, j’évolue aussi à l’aile, ou au centre). Le XIII n’existe pas au Portugal. J’ai débuté en France pour suivre des copains. ça m’a bien plu. J’ai tout de même fait un break pour passer un an à XV avec les Reichel de Bobigny où j’ai notamment connu Yves Donguy (Ndlr : l’ailier du Stade Toulousain) et un an au foot, à Saint-Denis. Mes parents habitent à deux minutes du Stade de France. J’étais gardien de but. Ensuite, j’ai croisé un de mes anciens copains du XIII qui jouait à Châtillon et je me suis consacré à cette discipline. J’y ai trouvé mon bonheur. »

Toulouse le suivait depuis longtemps
Après Châtillon, Carlos Mendes est passé par Roanne et Lyon-Villeurbanne avant de débarquer à Toulouse le 14 juillet dernier : « Toulouse me proposait un essai jusqu’à la fin de la saison. Je n’ai pas hésité. Je souhaitais évoluer à un niveau supérieur à celui de l’élite nationale, repousser mes limites. Je voulais voir jusqu’où je pouvais aller. »

Pour Carlos, déjà sollicité par le TO il y a trois ans (il avait signé, mais n’avait finalement pu rejoindre la Ville rose), l’essai s’est avéré concluant. Performant pour ses débuts samedi dernier à Featherstone où il a commencé à l’aile et fini au centre, il sera conservé dans l’effectif du TO en 2010, dans un club où il a très vite trouvé ses marques : « Il règne ici une superambiance et cela facilite les choses. »

« Avant ce match, poursuit le jeune international (aujourd’hui Français, il a été sélectionné en France A et avec le XIII du Président), j’avais une certaine appréhension, un peu de pression aussi. J’ai fait une grosse erreur au début qui nous coûte un essai. Mais cette erreur ne m’a pas fait douter. Au contraire, elle m’a permis de prendre confiance. J’ai été impressionné par la vitesse de jeu, malgré la pluie. Il faut prendre le rythme. Mais, ça va venir au fil des matchs. »

Toulouse-Gateshead demain, à 20 heures, au stade des Minimes.

Jean-Paul PRONZATO
——————————————————————————–

Dumas : « Un énorme potentiel »
Gilles Dumas, son entraîneur, est satisfait de sa recrue : « Je le connaissais depuis un an ou deux. Je savais qu’il possédait d’énormes qualités physiques (Ndlr : 1, 88 m ; 100 kg) et un réel potentiel. Nous lui avons proposé de venir pour un essai. Vu ses qualités, nous allons le garder et lui demander de travailler sur ses qualités pour les développer car, je le répète, il a vraiment un énorme potentiel. »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE