Skip to content

CHAMPIONSHIP NEWS 2011 – Round 12

CHAMPIONSHIP NEWS 2011 – Round 12

CHAMPIONSHIP NEWS 2011 par CLIFF SPRACKLEN

Comme un coup de tonnerre ! La nouvelle de la défaite des leaders, les Leigh Centurions, s’est forcément répandue dans tous les Club Houses du Championship à la vitesse de l’éclair car tout le monde a pu le vivre en direct sur Sky. Et le pire pour les supporters des Centurions, c’est que le score final ne reflète pas l’écrasante supériorité des visiteurs venus du Yorkshire.

Rob WORRINCY trouve la 1ère brèche seulement 6 minutes après le coup d’envoi, imité 4 minutes plus tard par Bob BESWICK. Danny JONES passe la transformation et les Fax mènent déjà 10 à 0 à la 10’. Après cet électrochoc, les Centurions, encouragés par leur ssupporters, réagissent et quand Martyn RIDYARD inscrit un essai à la 15’, les 2,525 supporters de Leigh présents au stade,  pensent que leurs protégés vont infliger le tarif habituel à leurs hôtes. Mais Halifax n’est pas de cet avis. Les joueurs montrent leur envie d’être les premiers à “se payer” la tête du leader dans ce championnat. Ils marquent alors 4 essais de plus en première période, inscrits par Stephen BANNISTER, Rob WORRINCY (son deuxième du match), Miles GREENWOOD et Danny JONES. Avec 3 nouvelles transformations de Danny JONES, Halifax mène à la pause par 32 à 6. Et après les “citrons”, les Fax augmentent encore leur marge grâce à Sam BARLOW à la 53’. A 36 à 6 en faveur des visiteurs, les Centurions n’espèrent plus qu’un miracle pour l’emporter. Ils se reprennent alors mais la défense des Fax prend le pas sur l’attaque des Centurions jusqu’à la 74’, moment choisi par Steve MADEN pour inscrire un essai, avant que Martyn RIDYARD (son deuxième) juste une minute avant la sirène ne rende le score moins lourd pour Leigh. En effet, ces deux essais tardifs pour les Centurions donnent clairement l’impression que le match a été plus serré, mais en réalité Halifax a été très supérieur dans la qualité et la vitesse de son jeu, pour obtenir (enfin) sa première victoire à l’extérieur dans le Championship cette saison.

La confrontation entre les Sheffield Eagles et les Dewsbury Rams a été entourée par une controverse. Mais il ne s’agit pas des joueurs mais bien du stade. Les stades normalement utilisés par les Eagles, le Bramall Lane et le Don Valley Stadium, n’étaient pas disponibles ce jour là. Les Eagles ont donc essayé d’inverser les rencontres entre les deux clubs, ou de changer la date, mais les Rams ont refusé. Les Rams ont proposé de prêter leur Tetley Stadium pour le match, et donc les revenus de la rencontre ou de jouer le match à Wakefield. Sheffield à son tour a refusé. Les Eagles ont préféré disputer le match sur le terrain de la réserve et des juniors. Mais c’est un stade sans tribune et donc qui prend davantage le vent. Warren JOWITT, l’entraineur des Rams, a sévèrement critiqué ce terrain. Mais la RFL a confirmé que le match aurait bien lieu dans le lycée Mount St.Marys.

Quant au match, les Eagles écrasent les Rams sans trop de difficulté, marquant sept essais, inscrits par Corey HANSON, Tim BERGIN, Alex ROWE (2), Menzie YERE, Quentin LAULU-TOGAGAE et Danny MILLS. Les Eagles mènent 18 à 0 à la mi-temps. Les Rams leur répondent 4 minutes après la pause, par l’intermédiaire de Rob SPICER, essai transformé par Dominic BRAMBANI. Mais cet essai n’a servi qu’à remotiver les Eagles, et Menzie YERE en remet une couche, un essai à nouveau transformé par Simon BROWN qui permet de maintenir la marge à 18 points. Les Rams n’abdiquent pas et l’essai de Ryan GLYNN à la 67’, transformé encore par BRAMBANI réduit le déficit à 12 points. Mais Sheffield continue à dominer son adversaire en inscrivant trois essais de plus pour anéantir tous les espoirs des Rams.

Il est important que les spectateurs arrivent de bonne heure aux stades du Championship non seulement pour goûter à la bonne ambiance du rugby à 13 mais aussi pour être sûrs, de ne pas manquer le début du match. Tant de fois on a vu des essais pendant les 5 ou 10 premières minutes de la rencontre. A Barrow il n’y a pas eu d’exception ! Les Raiders inscrivent un premier essai par Martin OSTLER, transformé par Gregg McNALLY, mais Toulouse répond presque dans la foulée grâce à Bruno ORMENO qui inscrit un essai pour les visiteurs français, transformé par Darren NICHOLLS. Après 25 minutes de jeu, le Toulouse Olympique sort le match de l’impasse et mène 12 à 6, grâce à l’essai de Timothy WYNN, encore transformé par NICHOLLS. Mais trois minutes plus tard c’est au tour des Raiders de marquer un essai par Michael KNOWLES, également transformé pour égaliser.

A la mi-temps, les deux équipes sortent de la pelouse sur le score de 12 à 12. Les Raiders sont les plus prompts a marqué et trouvent 3 fois l’accès à l’en-but en moins de 6 minutes. Grâce à Michael KNOWLES (deux) et Chris LARKIN, les Raiders accroissent le score à 30 à 12 après 25 minutes de jeu en deuxième mi-temps.

Cela devient presque « mission impossible » pour les visiteurs, mais les Olympiens continuent d’attaquer et veulent au moins le point de bonus défensif. Ils marquent enfin à la 77’ par Darren NICHOLLS, essai qu’il transforme lui-même et obtiennent un point de consolation qui souligne la bonne prestation défensive des toulousains.

Les Featherstone Rovers profitent de la défaite de leurs proches rivaux, les Centurions et s’imposent, comme attendu, face aux York City Knights. Mais à la mi-temps, les Rovers ne menaient que 20 à 18 ! En fait, les Knights sont même devant 12 à 0, après 12 minutes du jeu, suite aux essais de Jack LEE et de Matt GARSIDE. Les Rovers répondent rapidement avec quatre essais, inscrits par Jon GRAYSHON, Liam FINN et deux par Bryn POWELL. Mais les Knights réagissent bien et marquent un troisième essai, par l’arrière Tom BUSH, juste avant la pause. Inspirés par cet essai les Knights reviennent sur le terrain avec envie et inscrivent un essai de plus avant que les spectateurs ne soient revenus de la buvette ! 20 à 24 pour les visiteurs, mais quatre minutes plus tard, Andy KAIN relance les Rovers. Après la transformation de Liam FINN, les Rovers sont devant de 2 points. Peu à peu, Featherstone prend le contrôle du match et les essais d’Andy BOSTOCK, de Liam FINN (son deuxième), de Sam SMEATON et de Jon HEPWORTH font exploser le score qui ne reflète absolument pas les efforts des visiteurs.

La physionomie du match a été sensiblement pareille au South Leeds Stadium. Les Hunslet Hawks mènent 6 à 4 à la mi-temps. Les Batley Bulldogs marquent le premier essai du match par Wayne RETTIE, à la 12’, mais Luke HAIGH lui répond à la 19’ pour les Hawks. Avec la transformation de Danny RATCLIFFE, les Hawks sont bien devant.

Mais après la pause les Bulldogs imposent petit à petit leur rythme et marquent 5 essais en deuxième période, inscrits par Adam ROBINSON, Byron SMITH, Sean HESKETH (deux) et Alex BRETHERTON. Cette avalanche d’essais est bien interrompue à la 70’ par Danny GRIMSHAW qui inscrit un essai pour les Hawks mais les Bulldogs s’imposent 12 à 34.

Hors du terrain, la défaite n’est pas la seule source d’inquiétude à Leigh et les supporters se demandent quel est l’avenir de l’équipe après la retrait du Président et investisseur du club, Arthur THOMAS.

The Co-operative Championship

Barrow Raiders 30 Toulouse Olympique 18

Featherstone Rovers 44 York City Knights 24

Hunslet Hawks 12 Batley Bulldogs 34

Leigh Centurions 16 Halifax 36

Sheffield Eagles 40 Dewsbury Rams 12

Co-operative Championship One

Doncaster 30 Oldham 0

Gateshead Thunder 16 Swinton Lions 62

Keighley Cougars 30 Rochdale Hornets 31

South Wales Scorpions 28 Workington Town 46

Whitehaven 14 London Skolars 12

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

APP OURLEAGUE

BILLETTERIE