PARTAGER

Le Toulouse Olympique, c’est 6 trophées soulevés lors des 4 dernières saisons. Un succès dû évidemment aux joueurs et à leurs entraîneurs, mais également au staff médical.

Petit zoom sur celles et ceux qui, au quotidien, œuvrent dans l’ombre pour que les Bleus et Blancs soient en pleine forme et aillent ainsi chercher les victoires.

Après le docteur Cédric CHADOURNE, le kinésithérapeute Yann POLESEL et celle de notre masseur Antoine DEVEY voici notre ostéopathe Sébastien BULGUBURE.

Peux-tu te présenter ?

Sébastien BULGUBURE : Je suis Sébastien BULGUBURE, 35 ans, ostéopathe depuis 8 ans en libéral et c’est ma dixième saison avec le TO XIII.

Quel est ton parcours ?

Sébastien BULGUBURE : J’ai fait mes études au sein de l’Institut Toulousain d’Ostéopathie, ce qui m’a permis à la fin de mon cursus d’affiner mes connaissances dans certaines disciplines et plus particulièrement sur l’aspect sportif de ma profession.

Comment as-tu connu le TO XIII ?

Sébastien BULGUBURE : Je connaissais le XIII, mais la première aventure en Championship mis en lumière par la presse m’a permis de me rendre compte des ambitions du club. Je cherchais alors, dans le cadre de mon mémoire de fin d’étude, un stage sur une courte période avec une population sujette aux commotions. J’avais alors rencontré les deux Cédric (BELLARD et CHADOURNE) et Benjamin LECLERC (ancien kiné). C’était en 2008. Heureusement pour moi le stage s’est fini et l’aventure s’est poursuivie.

Peux-tu décrire ton rôle au quotidien avec l’équipe Une du TO ?

Sébastien BULGUBURE : Mon rôle vient en complément de tout le staff médical pour gérer certaines douleurs dues aux contacts, et ils sont nombreux. Mais également, essayer de prévenir la blessure en voyant les joueurs régulièrement afin de leur donner un maximum de mobilité. Tout ceci avec comme objectif de limiter les dommages ainsi que le temps d’absence des terrains.

Quelle est ta relation avec le staff sportif ?

Sébastien BULGUBURE : Excellente, nous échangeons beaucoup pour essayer sans cesse de s’améliorer à la fois sur la prise en charge mais également dans le rôle de prévention pour régler le détail qui doit faire la différence et je sais qu’ils y sont attachés (rire).

Comment peux-tu décrire l’évolution du staff médical au TO ?

Sébastien BULGUBURE : Après le départ de Cedric BELLARD, Cédric CHADOURNE a pris les rênes. Mais Yann POLESEL, qui était déjà présent, est resté toujours fidèle à son poste de kiné, tout comme moi. Puis Yohann FERRIÉ nous a rejoints pour nous aider avec l’augmentation du nombre d’entrainements mais surtout sur la réathlétisation avec sa compétence de préparateur physique. Je pense que c’est un plus. Le staff s’agrandit petit à petit ce qui est, je pense, bon signe.

Quelles sont les perspectives pour la suite selon toi ?

Sébastien BULGUBURE : Ayant besoin de défis, nous espérons rapidement pouvoir être capable de franchir la marche pour accéder au meilleur niveau Européen à savoir la Super League. Mais l’objectif est d’y arriver tout en prenant autant de plaisir dans un groupe qui vit bien.